Nouvel atelier d’écriture

l’atelier est celui des ateliers d’Athéna dirigés par florence et Jacques deux vieux amis de Montauban. première proposition : un monologue intérieur d’après une image au choix .

 

et voilà

nu bleuLe Nu Bleu -Matisse -Collage –

Le nu Bleu
Michèle Rosenzweig

« Qui es-tu collage bleu de femme ? »

« Je serais celle qui te déçoit, celle jamais parfaite, celle découpée, laminée par les ciseaux de la vie, dont les morceaux , tels un jeu de Tangram, , te racontent la joliesse des femmes, celle que tu n’as pas ou ne crois plus avoir …
Mais , d’où me vient ce mal de tête insupportable ? J’ai la migraine tout à coup, est-ce folie qui s’élabore ou prétexte à ne pas Lui faire l’amour, à ne pas te répondre, ma congénère ? D’où me vient cette pose lascive inconfortable, sans aucun accoudoir ni dossier où reposer mon déséquilibre, mon vertige , mon esquive  ?
Mes trop grosses cuisses , Ma cuisse centrale omniprésente, prépondérante, serait donc Cuisse de Jupiter ou de Vénus callipage, ou cuissopage ? Je prends décidément bien trop de place sur ce papier A4 et que dire sur la sérigraphie originale de Matisse ?
Pour Lui, je m’offre, muse entrelacée de traits blancs sur bleu, découpée à même son ongle, la déchirure savante au petit rebord froufroutant, à peine dentellisée.
Mes seins ? Deux suggestions, redondances doubles, une sphère ballonnesque couplée d’une mamelle pointante délicate et généreuse , se perdant sous l’aisselle blanche d’un bras pigmenté .
Main et pieds liés, étroitement, sous la volupté d’un geste si gracile, et relaxé de ses chaînages de lignes blanches.

Est-ce moi la Pensée ?Est-ce moi Luxe , Calme et Volupté ? Est-ce moi la recroquevillure de la folie qui nous guette à trop vouloir poser pour les peintres abstraits ?
Est-ce moi le résumé , la synthèse, l’ébauche et la Perfection du corps de la Femme Bleue ? Celle qui ose le Vêtir bleu de sa nudité sans pareille …. de la couleur de peau universelle.

23/10/18 Montauban /Albias

printemps des poètes 2018

20180324_143138

Animation de rue piétonne au centre ville de Brive la gaillarde , dont Brassens a si bien chanté le marché !

Autour des amis poètes de la Corrèze et d’ailleurs, en particulier de Montauban, , une journée consacrée à la poésie , sous forme de livres et de lectures publiques. un froid de canard , mais pas la pluie, une chance inouie pour l’état de nos livres !

Des cafés  chauds et des grogs au café sur la place Hyllaire, pour finir en beauté au restaurant avec des farcidures , spécialité corrézienne ….

un livre rare

camisoles de l'espoir camisoles-de-l-espoir.jpg

des poèmes en histoire ou une histoire en poèmes. une histoire
d’amour impossible entre un infirmier psychiatrique et une patiente
d’hopital. tout un univers à deux, en clair-obscur,  avec la maladie en toile de fond . une interrogation sur la déontologie .

un livre à commander à l’éditeur: 15.50€ + frais d’envoi

à

lapattedechat@gmail.com