Gris de Gense

Gense est un prêtre et un peintre. Il a exposé en 2003 à la galerie Bansard (Paris 7ème) où avait lieu un atelier d’écriture consacré à ses tableaux . voici deux de ses tableaux , recherches sur le toilé , le gris , le rectangle, la lumière, la profondeur et les superpositions .

2019-06-15 003 Gense : « silence éclairé »

Gris de Gense

Michèle Rosenzweig
Paris 7ème- mai 2003

Par delà la douleur,
le cerne de l’ennui,
couleur de crasse ensevelie,
il flotte une lumière
une lumière de douceur
une présence énigmatique.
Sur le jour rectangle
grisaille de non-faire, de non-dire,
émerge le souple de l’esprit
quand il s’accommode des choses.
La rondeur lisse du Temps,
celui de l’Inutile,
délaisse l’œil, rêveur trop cylindrique.
Une pose de voile sous un souffle vibrant
Image suspendue du courant d’air….

Hors de notre cube, le voile se lève,
transparent textile de la toile,
la trame se croise et se dénoue.

L’angle fait mal à l’Etre.
L’arête est vive et le coup porté.

Pourtant la main d’En Haut, rose tendresse,
Fait mouvoir la caresse.

Souffre, dit-elle, mais en secret silence
et vois-y l’arc en ciel dans la flaque d’eau,
le reflet de l’amour irisé
sur l’absence le vide et le combat contre le Rien.

Fenêtre de toi-même
cherche en ce quadrillage morne
l’essence du don qui s’abandonne.
Crée, pathétique, sur les traces magistrales
le bois de ta croix
et prie qu’il en sorte la paix.
Dans la lecture de ton mal, se hisse l’Espérance,
et la Consolation tamise la plaie,
vert tendre de bourgeon, de l’homme insoupçonné.
Soudain, palpitante
surgit la larme sur toi-même
démunie entre les bras ouverts
que la lumière te tend.
Par delà la douleur
peinture
au monde offerte en pâture
comme à de griffus rapaces,
accepte, dit Dieu, l’écharde
et la mort à ta chair :
entre dans l’espace de ta résurrection.
Oublie la poussière
Et le gris de tes cendres.

Il y a joie à Me savoir là,
au cœur même de ton labyrinthe,
et c’est l’envol seul de la foi
qui te délivrera.
A propos des toiles d’André Gense, prêtre et peintre, exposition à la galerie François Bansard, catalogue « figures et transcendance », et atelier d’écriture sur le tableau « l’union crée l’unité »(titre incertain).

2019-06-15 001

Gense : « Genèse d’un poème »

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s